Blues Team

mardi 9 juin 2015

La Suisse m'habite...

Et hop, voici un petit montage vidéo (by Guigui-Prod, avec des effets spéciaux à couper le souffle !) de notre petite excursion au pays du vagabond des airs, avec Tonio et Chris.

De superbes rencontres, et trois journées de vol exceptionnelles au cœur des sommets Valaisans.

Mercredi 3 juin, au départ de Fiesh, mon objectif principal était d’aller à Zermatt voir le Cervin. Mais finalement les conditions aérologiques exceptionnelles  m’ont  permis de m’offrir  le tour complet du propriétaire :-).  212 km de totale découverte dans un ciel de rêve ! C’était juste hallucinant de se retrouver à plus de 4000m et de découvrir autant de glaciers et de hauts-sommets partout autour de moi, et  particulièrement dans la Vallée de Zermatt ou l’on se retrouve littéralement entouré par une couronne de sommets dépassant tous les 4500m !!! On se sent tout petit et bien bas alors que le GPS affiche tout de même 3300m, mais on en prend surtout plein les mirettes !

Tonio a quand à lui fait péter un aller-retour  monstrueux de 333 km en deltaplane entre le Furkapass et la station des Saisies…en France !!!  Chris en a également pris plein les yeux avec un vol plus modeste mais non moins esthétique, jusqu’au Grimselpass. On s'est retrouvé au couché du soleil à l'attéro de Fiesh pour l'appéro.... Une journée inoubliable, ou l'on a tous les trois posé avec le sentiment d'avoir réalisé notre plus beau vol !!!

Le lendemain, on décolle juste au dessus du Chalet de Didier Favre, au niveau de Crans-Montana, accompagnés par une bonne bande de deltistes locaux bien sympathiques. L’objectif est de rentrer  en direction de la maison par la voie des airs…

Ca fait quand même quelque chose  de se savoir dans le « jardin » de notre « mentor »  et de reconnaitre  certains endroits  du film mythique « Cap 444 » qui à bercé notre enfance ;-)  (https://vimeo.com/7760668 et http://www.augredelair.fr/wp-content/uploads/2015/01/didier_favre_Vagabond_des_Airs.pdf )

Tonio, littéralement submergé par l’émotion après avoir reconnu la fameuse cascade,  en a perdu tous ces moyens, et a fait……un gros plomb !!! ;-) Mouaaaaahh… si Didier avait vu ça !!! ;-)

De mon côté, après avoir un peu lutté jusqu’à la frontière dans des conditions stables et pas très agréables en basses couches, je m’offre un magnifique passage bien smooth à + de 3650m au ras des Drus et de l’aiguille du Moine, ainsi qu’une belle traversée de tout le versant NO du massif du Mont Blanc, puis je retrouve de nouveau la stabilité aux Saisies qui me ramènera vite dans la chaleur étouffante des fonds de vallées, au niveau d’Albertville.

I love la Suisse……

Posté par gueudin la mort à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 3 juin 2015

Le Tour des Massifs ...!!

Mercredi 3 Juin fut une super journée pour voler en cross. Pas de vent météo et une bonne instabilité thermique nous a permis de se ballader entre le Beaufortain, les Arvis, les Bauges, la Chartreuse, Belldonne et un retour par la Vanoise...

Capture

Départ du "plan de la Boute" juste au dessus de Bourg Saint Maurice

PH000003

Et bim , à 10h30, on est déjà satelisé à presque 2900 m !

PH000006

Départ dans le massif du Beaufortain

PH000008

Barrage de Roselend

PH000019

Arrivée dans les Arravis

PH000037

PH000040

Direction le Grand bornand

PH000041

Session "Over the Cloud " !!

PH000061

B1 à la pointe d'Andey juste au dessus Bonneville

PH000066

Petite pensée à nos anciens combattants avec le survol du plateau des Glières

PH000068

Puis direction les Dents de Lanfon

PH000072

PH000079

 

PH000105

Passage au dessus du lac avec Nono

 

PH000111

Le Roc des Boeufs puis on traverse le Massif des Bauges

PH000118

Passage au dessus de Chambery pour rejoindre la Chartreuse et le Mont Granier

PH000121

Et Bim, à la maison !!! Chartreuse City !

PH000126

Petit passage au Bec Charvet pour le plaisir et parce que c'est "Fumant" B2 validée !

PH000131

Retour sur Bourg Saint Maurice par le col de la Madeleine

PH000132

Passage au dessus de Moutier "Content "

PH000136

Malheureusement je ne rentre pas jusqu'à BSM ayant pris du retard vers Allevard et pose un peu avant au lac de Macot, super content quand même ! De plus, j'ai eu mon compte avec un vol de presque 10heures ! Mon pote Arnaud Baumy lui va encore plus loin ce jour et arrive à boucler le Triangle FAI de 243km  avec la pointe de L'Archeboc.   http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2014/vol/20166936

 

Posté par beberfly à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 28 mai 2015

Des Alpes-Maritimes à la Haute-Savoie...280 km de pur bonheur...ou presque.

Tout d’abord, je tiens à dédier ce vol à Charles Cazaux, qui à fait la quasi-totalité de ce superbe parcours en Renault Trafic, faisant la récup pour Seiko… Je sais qu’à sa place j’aurais laissé quelques traces d’ongles sur le volant :-)

 

Cela fait quelques jours que nous sommes dans les alentours de Gourdon pour faire des images pour un film documentaire sur le vol de distance avec Tonio, Chris, les deux Nicolas, et Luc Armant. J’avais repéré cette journée depuis déjà quatre jours, qui semblait potentiellement bonne pour tenter un retour à la maison en volant.

20150516_072852

7h00, réveil matinal en mode « camping » sur les hauteurs de Gourdon. En buvant notre thé, on devine au loin la ville de Cannes qui est en pleine effervescence avec son célèbre festival du film, et on se dit qu'on est quand même mieux ici ! Les autres Blues sont rentrés hier soir, il ne reste plus que Tonio et moi.

Je fais un point météo avec mon smartphone et le peu de réseau qu’il y a dans le coin. Je me contente donc, à mon grand désespoir, d’une analyse minimaliste. Le bilan n’est pas très enthousiasmant. Ca s’annonce clairement moins bon qu’espéré ! Le flux de sud est bien là, mais les plafonds ne sont pas annoncés très haut sur Bleine pour le tout début de vol (à peine 2000m alors qu’il y avait 2500m la veille). C’est bien mieux à partir de St André-les Alpes et jusqu'au Gapençais, mais le flux de sud est annoncé assez soutenu, voir même fort à partir de La Mure. Enfin, les plafonds ne sont pas annoncés très haut dans le Briançonnais, et carrément bas dans les alpes du Nord, s'éffondrant même en fin de journée, avec des sur-développements et un risque marqué de précipitations dès le milieu d’après-midi, principalement sur les Préalpes !

Conclusion : Il y a quelque chose à tenter dans le sud, mais à priori n’est pas ce soir que l’on va dormir en Suisse ! On peut espérer au mieux rentrer sur Grenoble, mais sans trop d’espoir d’aller plus loin. Ne sentant pas la « journée de l’année » je propose même à Tonio de lui faire la récup’ et de le suivre avec son camion pour s’éviter un plan galère. Lorsque l’on part pour le décollage du Col de Bleine, Tonio me dit que s’il l’avait su, il serait allé faire du planeur avec un ancien deltiste qui lui avait proposé d’aller voler avec lui aujourd’hui à Fayence . Pas de nouvelles non plus de Luc Armant qui nous a dit qu’il viendrait peut-être si ça en valait la peine. Il n’a pas du sentir la grande journée non plus, et à préféré aller bosser !

De Gourdon, nous partons à 8h30 pour le col de Bleine qui est quelques km plus au nord. Sur la route, nous apercevons rapidement de beaux cumulus déjà biens formés au loin sur le Mercantour, mais également, et là c’est plus étonnant, une belle barbulle au dessus du Cheiron ! Tiens, c’est fou, ça s’allume déjà, ça à l’air beaucoup plus instable qu’hier ! « Je vais réfléchir encore un peu avant de te faire la récup’ en camion :-) »

Le temps de faire la route, d’autres petits cumulus pointent leurs nez de partout ! On retrouve Seiko Fukuoka, Charles Cazaux, Thibaut Demange et d’autres deltistes à Thorenc pour monter ensemble au déco ! Une fois là haut, peu après 10h15, je constate en observant la brise et les nombreux petits cumulus qui tapissent le ciel que nous sommes clairement à la bourre, et je déteste arriver à la bourre sur un déco !!! ;-) (Ca m'apprendra aussi de de traîner avec des deltistes :-))

Je m’empresse de me préparer, mais malheureusement le décollage et toute la crête de Bleine passe à l’ombre d’un gros cumulus qui s’est formé en avant du relief…Grrrrr !!!

Etant donné le faible dénivelé du site, et fort de mon expérience de la veille (vâché à 11h00 juste derrière le déco de Gourdon :-)), je préfère temporiser et me mettre en stand-by en attendant que ça repasse au soleil. Dix…quinze…vingt…vingt-cinq minutes passent et le nuage ne semble vouloir ni se désagréger, ni se décaler !!! Pendant ce temps là, un wagon de parapentistes arrive et les deltistes ont le temps de déplier leurs ailes. Grrrrrrrrrr….Déjà que de manière générale je suis plutôt impatient et déteste m’attarder sur un déco…mais alors là, c’est d’autant plus frustrant que le ciel est en feu derrière nous, et qu’à 2 minutes près j’aurais pu décoller avant que ce fichu nuage ne mette tout à l’ombre !

1

10h54. Ca fait plus de 30 minutes que j’attends assis dans ma sellette! Cela ne m’étais pas arrivé depuis plusieurs années, on se croirait en compète ! Si ça continu je vais avoir des spasmes !!! ;-) Nous sommes toujours dans une vaste zone d’ombre, mais la brise se renforce légèrement et l’on voit dans la vallée devant nous des colonnes de pollen se soulever au dessus de la forêt. Certes nous sommes à l’ombre depuis 30 min, mais il y a là plusieurs signes qui me montrent que ça devrait tout de même monter sur la crête. Je craque, ma mauvaise expérience de la veille est déjà oubliée, et je fais le fusible.

Ca porte très bien sur la crête et je trouve très rapidement un + 4m/s qui me catapulte directement au nuages…à 2400m !!! Je n’étais encore jamais sorti aussi facilement du Bleine ! « yooooo… Tonio et Seiko de Guigui…ça le fait grâve ». Les deux compères m’emboitent le pas… J’embrasse du regard une dernière fois la mer méditerranée, et c’est parti pour la chevauchée fantastique, jusqu'à là ou le vent voudra bien nous emmener ! Annot ? Prads-Haute-Bléone ? Gap ? Briançon ? St hil ? Dunkerque? Ce sera la surprise !!!

Dunkerque

Col de Bleine

Le ciel est tellement accueillant que je décide de couper plein nord en direction d’Annot, alors que j’étais un peu réticent par rapport à cette option avant de décoller. Avec Seiko, nous partageons les premiers thermiques avec Tonio, qui lui est en Deltaplane.

2

Annot

Puis Tonio tend l'overdrive au Puy de Rent et nous ne le reverrons plus de tout de vol, hormis en contact radio. Le cheminement jusqu’à Dormillouse est une formalité. Les conditions sont idéales, le ciel est pavé de nombreux petits cumulus, et le petit flux de sud (10 km/h) nous permet de sauter de crête en crête avec une facilité déconcertante. On reste haut, on vol « aux nuages ». Serein, je profite du paysage, rien à voir avec la semaine passée ou j’avais fait le même parcours « par le bas », dans des conditions beaucoup moins sympathiques.

3

Puy de Rent

Les conditions sont très agréables sauf à Coste-longue et au Tromas, ou comme d’habitude, les thermiques y sont toujours plus vigoureux et teigneux qu’ailleurs ! D’ailleurs, quand je vois Seiko se faire catapulter et malmener dans le puissant thermique au dessus du Tromas, je prends une fois de plus conscience que nous somme vraiment peu de chose, et parfois bien courageux, avec nos petits bouts de chiffons, face à la puissance de dame nature.

4

Vallée de la Bléone - Tromas - Tête de L'Estrop

Au Morgon, après une petite pause-pipi imprévue ou j'ai été obligé de sacrifier ma bouteille d'eau, et qui m'a valu une transition mouvementée, vient le moment de faire un choix important : Briançon ou Grenoble ? Comme prévu, les plafonds n'ont pas l'air très hauts dans les Ecrins et le Queyras, les sommets les plus hauts sont pris dans les nuages. Ce n'est pas très engeagant, surtout vu le vent annonçé ! Ce n'est pas une journée à aller se promener dans les hauts-massifs (dommage !), on choisi donc de remonter en direction de Grenoble.

6

Tête D'Eslucie

Lorsque l’on traverse le lac de Serre-Ponçon avec Seiko, à plus de 75 km/h, je réalise qu’il n’est que 13h30. Nous avons déjà parcouru une centaine de km, soit pour l’instant une moyenne proche des 40 km/h ! Si on continu à ce rythme là, on peut aller loin…très loin. Je repense alors au vol de Luc Armant et David Dagault, qui étaient partis de Bleine et qui étaient allés jusqu’en Suisse, au niveau de Sion. Mais je reste tout de même sceptique car je sais que même si jusqu’ici les conditions sont excellentes, ça risque fortement de se dégrader à partir du massif de Belledonne.

7

Grande Autane

La remontée le long de la bordure ouest du massif des écrins est également très agréable. Les thermiques sont puissants mais très sains, les plafonds montent à plus de 3400m, et la vue sur le massif des écrins est somptueuse ! Seiko, qui à l’habitude de voler en compétition, transite à chaque fois bien plus vite que mois…mais je compense grace à ma bonne connaissance du terrain :-) ce qui fait qu’on avance au même rythme. En avançant, je constate que jusque là le vent est moins fort qu’annoncé, mais aussi qu'il n’y a pour l'instant aucun sur-développement de visible dans les Alpes du nord, seulement un beau tapis de gentilsmulus. Ca s'annnoce plutôt bien pour la suite :-) !!!

8

Grun de St Maurice

...Mais c'était trop beau pour être honnête, j’aurais dû me douter que ce n’était que le calme avant la tempête…

Arrivé au Coiro…changement radical d’ambiance !!! Depuis le début du vol, j'étais sur une ambiance counrty-music, bien rytmée, mais plutôt smooth...

....mais on passe d'un coup sur une ambiance beaucoup plus virile, type Death-Metal bien rapeux !!!

Je suis déjà passé plusieurs fois au Coiro avec du vent de sud, et c’est clair que c’est toujours assez tonique car c’est dans cette zone que le vent est le plus fort, mais alors là, aujourd’hui, c’est particulièrement violent. De mémoire, je n’avais jamais pris un thermique aussi violent. Ce fut court mais intense. Je raccroche assez bas dans les alpages, et ça monte déjà vigoureusement. Puis ça monte vite en puissance jusqu’à atteindre un bon +8m/s par moments. Ceci combiné à 20 km/h de vent de sud canalisé sur la crête, donne un cocktail plutôt...explosif ! Là je peux le dire...ça SOUUUDE !!! J’ai l’impression d’être un mentos dans une bouteille de Coca ;-) Arrivé au niveau du sommet, je n’enroule pas, je survie. J’essaye juste de garder ma voile ouverte, tout en essayant de d'avoir une trajectoire ressemblant à une spirale. J’essaye aussi de ne pas me faire éjecter de la zone ascendante, en vain, car je me fais tout de même sortir à plusieurs reprises. Mais il faut à tous prix que  je monte suffisamment haut afin de pouvoir passer par-dessus la crête sereinement, donc j’y retourne. A chaque nouvelle entrée dans le thermique, je fais un petit coup de marche arrière avec la voile qui se dandine dans tous les sens et le vario qui hurle. Je suis très concentré, en apnée par moments, mais ma R11 se comporte à merveille, et je ne prends pas la moindre fermeture. C’est difficile à décrire car c’était très violent, mais sans pour autant être forcément très malsain, sinon je n’aurais pas persisté ! Je savais également que ça n’allait pas durer. Bref, une fois suffisamment haut, j’abandonne mon manège Space-Montain et bascule en direction du Grand Armet, avec de belles crampes aux abdos.  Je retrouve de suite une aérologie bien plus douce, avec un beau thermique qui me monte paisiblement au nuage à plus de 3500m. Je préviens Seiko en radio qu’elle risque de passer un sale quart d’heure, mais connaissant son niveau de pilotage je ne m'inquiète pas trop pour elle.

J’arrive au dessus du Taillefer satellisé à plus de 3200m, dans de l’huile. C’est magique. Ambiance apaisante type André Rieu : violon, piano, clarinette, et vas-y que je valse avec ma R11 au dessus les barbules qui se forment sous mes pieds… ;-) (oui oui...j'ai fais exprès de choisir des vidéos bien kitch ;-))

Le changement de masse d’air est assez flagrant. Comme d’habitude, on se fait satelliser sur le Taillefer à plus de 3000 m, alors que les conditions dans la vallée du Grésivaudan sont complètement moisies. Il y a à peine plus de 2200m de plafond sur le versant ouest de Belledonne, quand à la Chartreuse, j’ose à peine en parler tellement ça me fait de la peine, mais les nuages les plus vaillants ont du mal à dépasser les 1800m.

10

Taillefer

Par contre, le versant Sud-Est de Belledonne est beaucoup plus attirant, avec des beaux cumulus aux bases bien plates que j’estime à plus de 3200m. Tonio m’annonce avoir fait plus de 3400m derrière le Grand Pic De Belledonne, et un petit alignement de nuages sous le vent du Taillefer me tend les bras pour m’y emmener, il n’y a donc pas de quoi hésiter ! Depuis le Coiro, j’ai pris un peu d’avance sur Seiko. On échange en radio, on a du mal à se comprendre, je crois qu'elle me suit, mais Charles m'annoncera un peu plus tard en radio qu'elle est finalement allé sur la Chartreuse. Je continu donc seul, dommage. En tout cas c’était vraiment bien sympa d’avoir fait toute la première partie du vol ensemble ! J’entends également Tibault Demange qui nous rattrape et qui n’est plus très loin derrière avec son deltaplane. Cool !

Il est 15h40 quand je passe derrière Chamrousse.  Je me rappel alors que lorsque j’avais fait le vol Aix-En-Provence – Passy, j’étais passé au même niveau à 17h00!  Pas besoin de sortir la calculatrice pour comprendre que si je continu à ce rythme, ce soir c’est Toblerone en dessert ! Je commence à sérieusement envisager  la Suisse, et j’avoue être assez excité à l’idée d’aller jusque là-bas.  Déjà parce que ça ferait une belle promenade, mais  cela voudrait aussi dire passer la barre symbolique des 300 km dans les Alpes, mon "objectif" de la saison. Mais bon…pas trop d’enflammage non plus, on n’y est pas encore… Pour l’instant, « profite du paysage et coince la bulle Guigui, on verra pour la suite en temps voulu ! »

11

Toblerooooooooone line......Le chemin pour la Suisse en Faces Est de Belledonne !!! :-)

Pour ce qui est de profiter du paysage, j’ai été servi ! En choisissant cette option « de derrière les fagots », je me doutais bien que j’allais en prendre plein les yeux, mais pas au point de devenir quasiment hystérique :-). Le passage en faces Est est vraiment classe.  Je me fais satelliser à plus de 3400m au dessus de lac de Grand-maison et le vent de sud me décale au dessus des nuages du versant ouest, qui sont 1000m plus bas sous mes pieds. Youououuuu !!!! 

12 

Lac de Grand Maison - Grandes Rousses

Je suis comme un dingue, en plein « orgasme aérologique »...comme dirait Tristan :-)

 

Après ce superbe moment, je traverse la vallée de la Maurienne, et en profite pour me requinquer en mangeant une petite barre de céréale...Et hop... c'est reparti pour 5 heures de vols! Je raccroche assez haut sur la Grande Lauzière, mais je suis tout de même bien contré par la brise venant du  nord, et ça me  fait tout bizarre de me retrouver scotché au raz des sapins après avoir passé plus de 6 heures de vols poussé par le vent et perché sous les nuages ! Je fais donc mon premier « point-verdure » de la journée.

13

Grande Lauzière

Ma moyenne en prend un bon coup, mais je remonte néanmoins sans trop de difficulté jusqu’au nuage. J’avance face à la brise et je tombe sur le premier parapentiste (hormis Seiko) depuis le début du vol.  J’apprendrai plus tard qu’il s’agit d’un autre Guillaume, Guillaume Tourlourat, qui à décollé de St André les Alpes.

14

Grande Lauzière

Nous continuons ensemble sur le Grand Arc, prenons quelques bullettes sur le versant SE qui nous permettent de monter au niveau du sommet. Puis nous constatons en basculant sur le versant NO que le plafond est très bas. Une fois de plus on s’offre un superbe passage « over the clouds », ou l’on peut admirer à plusieurs reprises notre ombre sur les nuages avec le spectre de Brocken. C’est magnifique, mais à choisir j’aurais quand même franchement préféré voir ces nuages 1000m plus hauts, comme dans les Alpes du sud ;-)

15

Grand Arc - L'Ebaudiaz

Plus au nord, le ciel ne fait pas plus rêver que ça. Les plafonds ne sont pas très hauts, il y a quelques zones d’étalements, mais je reste optimiste, surtout que Tonio m’annonce en radio qu’il arrive au niveau du massif du Mont-Blanc. Ca me prouve que ça le fait encore bien là-bas et me donne de l’entrain pour continuer. Il n’est pas encore 18h00 quand on transite au dessus d’Alberville en direction du Beaufortin. J’hallucine. J’ai l’impression que le temps n’avance pas, au point de vérifier si mon GPS est bien à l’heure ! Je suis  chaud-bouillant pour tenter de passer en Suisse, et me rend compte que dans mon petit vario-GPS Syride, je n’ai que les espaces aériens Français ! J’ai bien une super-tablette avec toutes les infos sur la Suisse, mais forcément je l’ai laissé dans ma sellette puisque je ne pensais pas aller si loin en décollant. Puis je percute que j’ai également la petite appli qui va bien sur mon smartphone avec les espaces aériens Suisses (XC-Soar). Yeeees ! Je profite de la transition pour le sortir de la veste et  le paramétrer ! Hop, je suis fin prêt pour passer la frontière et gérer la CTR de Sion……alors que ne  je suis encore qu’à Albertville… ça c’est de l’anticipation !!! :-)

Malheureusement, les conditions vont très vite se dégrader et couper-court à mes ambitions helvétiques! En remontant au niveau de la station des Saisies, je me rends compte que les ascendances mollissent. Les nuages s’étalent, et l’on n’est plus du tout poussé par le vent de sud ! On galère pour monter, et le plafond est à peine plus haut que la crête de Bisanne. Je ne regrette pas de ne pas être passé par Beaufort car tout est à l’ombre là-bas. Je me dirige vers un nuage au dessus de Crest-volant mais arrive trop tard et se il désagrège quand j’arrive dessous. Grrrrr !!! Fuite en avant…je me retrouve vite à l’agonie en fond de vallée à me refaire en thermo-dynamique au dessus de Flumet. Guillaume Tourlourat me rejoint pour partager ce moment de galère.

16

Notre Dame de Bellecombe

Bon, ok, les conditions sont vraiment devenues complètement moisies. Les prévisions météo n'avaient pas complètement faux. Je crois que la Suisse, les 300 patates et la maxi-tablette de Toblerone….ça ne sera pas pour ce coup-ci ! Luc Armant pourra dormir sereinement, il gardera son record :-) Mais je ne suis pas du tout déçu car c’est déjà inespéré d’être arrivé jusque là, et je me suis franchement grave fait plaiz’ !!! (sauf au Coiro :-)). Quand je pense que  ce matin je n’y croyais pas au point de vouloir faire la répup’, et que Tonio, qui est en ce moment même en train de passer en Suisse et pulvériser les scores en delta, voulais aller voler en planeur ! Paye ton équipe de winwins !!!

On continu vers le nord. Déjà que nous sommes vraiment pas hauts, mais en plus on se fait serieusement appuyer le long de la fôret, comme si nous étions sous le vent ! Bizarre ! Là, je ne comprends pas tout à l'aérologie locale ! Je crois que dame nature à décider de rapidement nous achever ! Guillaume Tourlourat termine son vol sous mes yeux à Praz-sur Arly. Je pense faire de même, mais étant à peine 50m plus haut que lui je chemine mieux et arrive à raccrocher in-extremis le pied d’une petite bute, ce qui me permet de remonter d’une centaine de mètres en dynamique. Je prolonger ainsi mon agonie sur quelques km de plus en direction de Megève, ou je pense de nouveau finir mon vol.

17

Au radada à Praz -Sur-Arly

Mais c’est sans compter sur le dernier miracle de la journée. La brise venant de Flumet et celle venant de Sallanches confluent au dessus de la station. Tandis que je commence checker les champs pour me poser, je sens que ça porte bien, me mets à  flotter dans du +0.1m/s, et longe la vallée sur plus de 7 km, sans enroulé, à moins de 100 m/s au dessus des Chalet! Mythique ! Je suis qu'à moitié surpris car je sais bien que d'habitude, en conditions "normales", il y a souvent une confluence qui ce forme dans le secteur, plus au niveau de Praz-sur-Arly, mais à chaque fois que je suis passé avec un flux de sud, ce dernier prenait le dessus jusqu'au bout de la vallée.

18

Au moment de rentrer dans la légère confluence, à Mégève

J’arrive donc à passer le verrou de Comblou les pieds dans les arbres, de nouveau face à la brise, puis bifurque vent arrière en direction de St Gervais. Ca c’est boonn !!! J'adore quand les vols se prolongent comme ça de manière inespérée. Il y a pas-mal de Brise et j’ai l’espoir de remonter sur le Prarion, afin de faire un dernier plané sur Chamonix. Je n’ai par contre pas espoir d’aller plus loin, car entre-temps le ciel c’est complément bouché sur la vallée de Cham, et passer maintenant en Suisse me semble clairement utopique.

Je me rapproche donc du Prarion, et à 500m de la pente, j’y crois encore, lorsque j’aperçois tout à coup une aile, sortie de nulle-part, passer devant moi en direction de Passy, poussée par du sud et  en train de se faire sérieusement « dégeuler »  le long des arbres. Ahhh... ben là je crois que ça sent vraiment la fin !!! C’est un Antoine (encore !) …Antoine Gerin-Jean. Il à aussi décollé de St André les Alpes! Je tente quand même d’aller jusqu’au relief car je suis encore poussé par la brise, des fois que ma R11 monte mieux que sa Boom 10 ;-), mais malheureusement, quelque soit le modèle,  le vent de Sud (ou le catabatique des Glaciers ?) qui descend de la vallée des Contamines  vient anéantir tout espoir de remonter ici.

Nous partageons avec Antoine l’approche et l’atterrissage à Passy, tous les deux supers heureux d’être arrivé jusqu’ici ! Je viens de faire mon deuxième plus long vol, et surtout l’un des plus beaux, avec ce passage fabuleux en versant Est de Belledonne que je ne risque pas d’oublier ! C'est assez marrant de se retrouver ici au même moment, après avoir parcouru chacun de notre côté la quasi totalité des alpes Françaises.

Il est 19h30 quand je fini à plat-ventre dans une bouse en voulant filmer l’atterrissage ! C’est toujours agréable de clôturer un long vol comme celui-là sur un beau posé !!!

20

On discute cinq minutes avec Antoine de cette folle journée, puis je pars vite pour essayer de rentrer à Grenoble avant la nuit. Kris m’annonce au téléphone que Tonio est dans le Valais Suisse, et vient de passer Sion…..350 km pour lui... Enooorme !!! Comme quoi, c’est parfois  quand on s’y attend le moins que l’on fait les plus beaux vols ! Qui regarde trop la météo, reste au bistrot...

Encore une belle journée de vol libre….une journée ou  les Antoines et les Guillaumes ont été plutôt gâtés ;-)

 

-----------------------------------------------

21

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2014/vol/20165063

 

Posté par gueudin la mort à 08:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 15 juin 2014

XC au Népal - Frequent Flyers project

Après avoir écumé les spots de l'île du Sud et du Nord de la Nouvelle-Zélande, nous réouvrons nos parapentes à Katmandou, pour la seconde partie de notre voyage dans les airs. L'idée au Népal était de rencontrer Scott Mason, qui travaille pour la protection des vautours, dans la vallée de Pokhara. Vous pouvez voir le travail de Scott sur son site officiel.

vautour
Kevin, le vautour apprivoisé de Scott

 

Nous rencontrons également David Arrufat, pilote suisse immigré au Népal qui a monté l'école de BlueSky Paragliding. Avec son acolyte Pascal, ils nous emmenent faire un tour du propriétaire: Green Wall, Korchon, Panchasse... Même si les montagnes sont recouvertes de nuages, c'est irréel de voler au pied des Annapurnas, avec des sommets à plus de 8000m!!

 

BROUST+004
En transition sur Korchon
 

BROUST+005
En transition sur GreenWall

 

Nous sommes ensuite allé visiter Sirkot, le spot de Babu Sunuwar. Babu est le gars qui a décollé de l'Everest en biplace, pour ensuite pagayer en kayak jusqu'à la mer... tranquille. Il a pour ainsi dire suivi le trajet d'une goutte d'eau du début jusqu'à la fin. Depuis Sirkot, c'est assez simple de rallier Pokhara en volant, pour un cross d'environ 50km.

 

BROUST+009
Perrine au-dessus des rizières de Sirkot

BROUST+010
Arrivée satelisé à Pokhara

 

Pour finir en douceur, rien de tel qu'un petit séjour à Bandipur... Superbe village en pierres perché sur une crête, à l'ambiance bien plus tranquille que Pokhara, avec en prime un vol en thermo-dynamique au coucher du soleil, à deux pas de la guest house.... Que demander de mieux?

 

BROUST+015
Petit wingou au dessus de Bandipur

 

Lire aussi le récit intégral (en anglais) et plus de photos du trip au Népal

Et pour plus de news, "Likez" notre page Facebook !!
(accessible aussi même sans avoir de compte)

Rendez-vous pour la troisième et dernière destination... Namibie !
:-)

Bises
G & P

Posté par Kyom Blues à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 5 juin 2014

WAGAS

G0140865

Posté par nikoblues à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]



samedi 22 février 2014

Frequent Flyers Project - Paragliding around the World

Nous sommes partis pour les 8 prochains mois, sur un gros projet autour de la gestion de l'eau. Cela ne nous a quand même pas empêché de prendre des parapentes et des sellettes dans nos bagages à main... En effet, en allant en Nouvelle Zélande, Népal et Namibie, cela aurait été un peu "frustrant" (et c'est un doux euphémisme...) d'y aller sans moyen de locomotion pour prendre quelques bons gros thermiques!!!

DSC01885_Roy

 

Bien nous en a pris. On a "rentabilisé" l'encombrement dès la première semaine de vol à Wanaka, avec une série de sattellisations au dessus de montagnes, de lacs et de glaciers... Bienvenue dans les Terres du Milieu!!

 

GEO_wanaka

 

Pour suivre les mises à jour du projet d'une manière un peu plus régulièrement, n'hésitez pas à visiter notre page publique Facebook (accessible, même sans avoir de compte). Pour ceux qui ont un compte, "Likez" la page pour avoir les updates en direct !

 

Ruby_wing-perrine

 

A tout bientôt, pour de nouvelles aventures !

Perrine & Guillaume

 

 

Posté par Kyom Blues à 05:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 16 janvier 2014

Goulotte Chere/Arrête des Cosmiques

Dans la Série "Vidéo souvenir montée avec 8 mois de retard, pour faire de la place sur mon disque dur", après le Vol-bivouac au Maroc, je vous présente la petite dernière...un WE en montagne au Mont-Blanc au mois de mai dernier, avec des conditions météo plutôt capricieuses... 

 

Posté par gueudin la mort à 23:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 28 décembre 2013

Vol-bivouac dans l'Atlas, la vidéo...(à 500 euros !)

20131229_103541 

Entre deux courbes dans la popow, j'ai enfin pris un peu de temps pour faire le montage vidéo de notre traversée du Haut-Atlas en vol-Bivouac ce printemps.

13 jours de voyage au gré du vent et à la force des jambes, à la découverte du Haut-Atlas.

Comme d'hab', c'est un montage "atisanal", qui vous paraîtra sûrement un peu long, mais le but était avant tout de se faire un petit souvenir perso. 

Posté par gueudin la mort à 21:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 30 novembre 2013

Y'a pas que l'infinity qui est bon dans la vie !!!

G0020325

Posté par nikoblues à 19:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 18 novembre 2013

L'automne à St Hil

_MG_8756

Posté par nikoblues à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 31 octobre 2013

Twisted Infinite

Une vidéo de Théo de Blic, pour un "run de base" d'une journée d'automne à St-Hil...
6 tours de "Twisted Infinite", plus quelques petites gourmandises pour finir... Attention à la cervicalite!

 

Posté par Kyom Blues à 18:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 20 octobre 2013

Mammatus over St Hilaire

Pano mammatus St Hil

Posté par nikoblues à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 11 octobre 2013

Alchimie

Alchimie - Le Film Complet

 

Posté par nikoblues à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 29 septembre 2013

Une pub qu'on devrait voir sur TF1 ...!

Posté par beberfly à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 septembre 2013

Extrême wingsuit

Posté par nikoblues à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 25 septembre 2013

X-Atlas, les photos

J'ai enfin pris une demi-journée pour sélectionner, légender certaines, et mettre en ligne les photos de notre vol-bivouac de ce printemps.

Il y en a beaucoup, mais pour ceux que ça intéresse et qui seraient tentés par l'aventure, cela permet de bien suivre le parcours étape par étape, sans omettre les détails les plus croustillants ;-)

Lien direct : https://picasaweb.google.com/101496638535953006353/XAtlas?authuser=0&feat=directlink

Posté par gueudin la mort à 18:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]

En route avec Aile

Vidéo bien sympa d'Olivier Peyre, tournée pendant son tour du Monde en vélo/voilier-stop/parapente....

Aventure à suivre (depuis 2008) sur son site http://www.enrouteavecaile.com

 

Posté par gueudin la mort à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 18 septembre 2013

Plus vite que Kilian...

Ce WE c'était le "Red Bull Elements" à Annecy. Une météo idéale pour une course en relais bien sympa (mais rude pour les cuisses !!!)

20130914_100305

Sommet de la Tournette

Et qui c'est qui court plus vite que Kilian Jornet ???

Réponse en image dans cette petite vidéo... ;-)

Si ça ne marche pas, cliquer là : http://www.redbull.com/fr/fr/adventure/stories/1331611443321/video-red-bull-elements-2013

 

Dans la majorité des 60 équipes, le parapentiste était le "touriste" de la bande...et je n'ai pas échappé à la règle... ;-)

20130915_213151

Après l'effort...le réconfort...Et Biiimmm...Un p'tit rosé du sud, des burgers maison et un bonne glace..ça c'est de l'extrême :-)

20130914_224753

Posté par gueudin la mort à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]